Le Morta de Brière

L’origine du Morta de Brière

Le Morta de Brière | Une histoire vieille de 5 000 ans

Jadis, à une époque située entre le Néolithique et l’âge de Bronze, une immense forêt de chênes recouvrait les marais de Brière.

Suite à un bouleversement géologique, les arbres prisonniers de la montée des eaux se sont couchés et lentement enfouis dans le sol. Captif de la tourbe, ce bois s’est finalement minéralisé et conservé. 

Surnommé « l’Or noir de Brière », le Morta dort sous les marais depuis 5 000 ans. Il est désormais temps de le réveiller.

C’est donc, aujourd’hui, en cours de fossilisation qu’on le sonde à environ 1 mètre de profondeur. Extrait à la main et à force de sueur, il est transporté en atelier. Après un nouveau repos d’une durée de 3 ans, il retrouve les mains de l’artisane-joaillière qui, enfin, va le métamorphoser et lui redonner vie.

Le bois renaît et devient joyau

Hélène, créatrice joaillière de Morta Bijou considère ce matériau si noble, qu’elle en a fait le maître de ses collections. Présent dans chaque bijou qui sort de son atelier, le Morta n’a besoin de rien d’autre qu’un peu d’imagination, une bonne dose de talent et beaucoup d’amour pour faire d’un bijou un véritable joyau.

Colliers, bracelets ou boucles d’oreilles, le Morta de Brière se révèle sous bien des aspects pour sublimer la beauté de ces dames. Il s’entretient avec un peu d’huile de lin, mais ne le mettez jamais en contact avec l’eau. Les bijoux, quant à eux, se nettoient avec une chamoisine imprégnée, vendue avec.

Envie d’en savoir plus sur ce bois unique en France ? Consultez notre page spéciale consacrée au Morta ou venez visiter l’atelier à Saint-André-Des-Eaux en Brière pour découvrir tous les secrets de ce parc régional et de ce bois unique en France.

Journal, Genèse d’un bijou Morta

0
    0
    Votre panier
    Votre panier est videRetour à la boutique